Conseils d'éclairage

Installez « vous-même » votre applique murale comme un.e pro

Posté le

Ça y est, vous avez enfin trouvé l’applique murale de vos rêves !? Celle qui va éclairer vos soirées en guise de lampe de chevet ou bien celle qui guidera votre chemin dans un couloir bien trop sombre…
Magnifique, design, stylée, efficace et craquante, les adjectifs ne manquent pas pour décrire les appliques murales de Millumine n’est-ce pas ?
Et puis, sobre ou sophistiquée, design ou rustique, douce ou efficace, notre catalogue est si vaste que la lampe murale de vos rêves s’y trouve forcement…

Mais, si comme moi, vous êtes plus à l’aise pour choisir votre décoration que pour l’installation d’un éclairage, suivez ici les quelques conseils qui feront de vous un.e pro de l’installation électrique en milieu hostile (ou pas)… Et n’ayez crainte, je me suis adjoint les services d’un VRAI pro de l’électricité pour rédiger cet article 😉

Une installation électrique, ça s’organise !

Préalable à tous chantier électrique qui se respecte, commencez par préparer tous vos outils et prévoyez à portée de main, une quincaillerie adaptée à vos travaux en fonction de la nature du support.

Le matériel nécessaire
 :

  • Un mètre-ruban
  • Un niveau à bulle.
  • Un crayon
  • Une perceuse avec des mèches adaptées
  • Le nombre de vis et de chevilles nécessaire
  • Une pince à dénuder
  • Un tournevis
  • Un aspirateur et du scotch (si, si, voir plus loin…)

Assurez-vous également que l’alimentation électrique en sortie du mur soit bien reliée à un interrupteur, puis coupez là directement au disjoncteur général et vérifiez que la lumière ne s’allume pas en actionnant l’interrupteur avant de le remettre en positon OFF – très important !

C’est le moment de se lancer. Commencez par observer votre applique… Oui, oui, elle est très jolie mais je parlais plutôt de son dos, là où se trouve le support mural, c’est à dire la surface qui viendra en contact avec le mur… et repérez l’emplacement du système électrique, ainsi que les éléments de fixation (nombre de trous, dimension de l’entraxe, présence ou non de la visserie et des chevilles…)

Astuce d’électricien chevronné : Préférez des chevilles adaptées à votre mur, celles qui sont livrées avec le luminaire ne sont pas toujours appropriées…

Un coup d’œil à l’installation électrique qui sort du mur est également une bonne idée pour avoir une vue générale du travail à accomplir.
L’usage veut qu’une applique murale se positionne à environ 1,80 m du sol ce qui permet un éclairage optimal de l’espace sans provoquer d’éblouissement, votre ouverture doit donc se situer à une hauteur adaptée.

Si vous n’êtes pas équipé d’un boitier DCL*, votre surface murale doit être percée d’un trou recouvert par une boîte d’encastrement d’un diamètre d’environ 67 mm duquel sortent 3 fils :

  • La phase (représentée par un fil rouge, marron ou orange). C’est le fil qui relie le système à l’interrupteur mural.
  • Le neutre (fil bleu) est connecté directement au disjoncteur.
  • Le fil de terre (rayé jaune et vert) est raccordé à la terre via une barrette de répartition au tableau général (celui-là permet d’assurer la sécurité des personnes notamment).

Vos outils sont disponibles, votre applique est démontée et votre mur est prêt, ce n’est plus le moment de reculer, munissez-vous de votre plus beau tournevis et allons-y !

Une applique murale montée dans les règles de l’art

 

Commencez par présenter le socle du luminaire à l’emplacement prévu et passez les fils au travers de l’ouverture. Réglez la position de l’applique à l’aide d’un niveau à bulle avant de tracer au crayon les points de fixation qui guideront le perçage.
Percez le mur en ayant soin de choisir des forets adaptés et chevillez les trous obtenus avec le matériel adéquat.

Nouvelle astuce de l’électricien chevronné : Pour travailler proprement et si la surface à percer le permet, vous pouvez coller un petit morceau de scotch à l’emplacement des futurs trous, ce qui évitera d’arracher les contours. Vous pouvez également trouver une bonne âme qui acceptera de tenir un aspirateur sous le trou au moment de percer pour recueillir les poussières…

Avant de visser fermement le socle au mur, assurez-vous de bien faire passer les fils électriques au travers du support puis retirez 6 à 8 mm de gaine sur les fils électrique à l’aide d’une pince à dénuder avant de glisser chaque fil dans son emplacement sur le connecteur (domino ou autre) en prenant garde à bien suive les repères :

Si votre applique n’est pas déjà pourvue d’une ampoule, c’est le moment d’y ajouter le système d’éclairage nécessaire et adapté à la douille puis, fixez le diffuseur en façade de votre applique selon les modalités indiquées (à clipper, à fixer, à glisser…)

Conseil d’éclairage déco (là c’est bien moi) : Pour réaliser des économies d’énergie substantielles, je vous conseille d’opter pour des ampoules à LED qui, pour la même puissance lumineuse divisent par 10 l’énergie nécessaire (consommation électrique).

Vous n’avez plus qu’à profiter de votre luminaire qui finalise votre décoration tout en apportant un éclairage vraiment adapté à l’espace.

Le cas du boitier DCL en éclairage mural

*(Le saviez-vous : Si votre habitation est neuve ou s’il s’agit d’une grosse rénovation, la norme NF15-100 impose depuis août 2010 de disposer d’un boitier DCL. Ce boitier permet de changer facilement de luminaire sans endommager le système électrique).

Les boîtiers DCL sont constitués d’un cache muni d’une fiche clipsable. Les fils de sortie sont directement installés à l’arrière du cache, il ne reste plus qu’à éclipser le domino qui se trouve dans la fiche. Une simple griffe permet de dégager les connecteurs du domino pour y placer les fils… et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à visser le socle mural. Facile !!

Bon à savoir, le raccordement de votre éclairage mural dépend de sa classe :

Bien évidemment, si vous ne vous sentez pas capable d’aller trifouillez des fils électriques avec un tournevis, le plus simple reste de laisser faire les pros !
Mais si l’envie vous prend de maîtriser tout le processus, du choix du luminaire mural jusqu’à son installation dans votre déco, n’oubliez pas la sécurité et lancez-vous, ce n’est pas SI compliqué d’être autonome ! 😉

Laisser un commentaire